Blogueurs, le livre n’est pas mort… à vos livres !

Le livre de Patrick MODIANO

Illustration : Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier de Patrick MODIANO

Il y a une crise politique ouverte en Israël. Benjamin NETANYAHOU, Premier ministre de l’état juif est en désaccord politique avec ses alliés du gouvernement, Tzipi LIVNI et Yaïr LAPID, qu’il a récemment limogé et critiqué publiquement.

Benjamin NETANYAHOU a aussi demandé la dissolution de la Knesset, le parlement israélien, pour provoquer de nouvelles élections législatives qu’il espère gagner avec son parti politique afin de former un gouvernement plus cohérent dans sa ligne politique.

Je suis tout cela avec intérêt et je ne manque pas de m’informer sur I24NewsTV, une chaîne de télévision israélienne.

Dans son édition de 14 heures GMT du lundi 08 décembre 2014, Sarah GAUDRON, journaliste à I24 News lance son sujet, le prompteur devant et ses fiches sous les yeux, en disant :

« … La Knesset sera dissolue… ».

Oh là là, qu’est ce qui ne va pas ? Comment pondre une faute pareille alors qu’on a préparé son sujet. J’éteins la télévision  et je prends mon téléphone portable pour consulter mes messages reçus. Les textes que je lis sont truffés de fautes. Je décerne même la palme des meilleurs textes mal écrits à Gbagbayou Odette Rigobertine, mon amie qui a inventée une nouvelle écriture dans ses messages. Avec elle, il ne faut pas chercher le sens des mots, ce ne sont pas des mots qu’elle utilise, elle écrit sa phonétique.

Depuis « l’invasion » du numérique, il est courant de lire, sur des blogs, des textes dont les auteurs prennent des libertés déconcertantes avec la syntaxe de la langue dans laquelle ils écrivent. Faut-il leur rappeler que cette « inculture » tend à disqualifier leurs publications.

Il est vrai que lorsqu’on écrit pour un blog, on est plutôt prompt à publier ses textes sans faire attention aux coquilles que nous pouvons y laisser ; c’est pourquoi prendre le temps de lire et se relire avant de publier pourrait nous aider à corriger nos erreurs. Les blogs qui sont gérés par une équipe éditoriale présentent généralement plus de crédit. Les textes sont lus et corrigés par différentes personnes et les idées sont parfois plus étoffées.

Lorsqu’on est blogueur « solitaire » et qu’on n’a pas les moyens de faire lire tous ses textes avant diffusion, il faut faire le choix de s’instruire continuellement, de travailler beaucoup plus, de lire constamment, d’apprendre… Notre écriture parle de nous. Elle laisse transparaître notre culture intellectuelle et notre affect…

Le livre imprimé reste encore notre meilleur allié pour croiser et approfondir nos idées sur des réflexions complexes, la lecture à l’écran ne nous permettant pas d’aller trop loin.

Si le livre imprimé nous accompagne, le numérique ne lessivera pas nos acquis, au contraire, il nous aidera par son système de liens hypertextes, à davantage nous documenter, à compléter nos connaissances livresques, avant de publier… sur un blog.

Pour finir, je vous informe que Sarah GAUDRON à corriger son erreur dans son édition de 15 heures GMT du même jour et la séquence en cause n’est pas sur le site de I24News.

Antoine BLAGNON est graphiste et professionnel de la communication. Éditeur de ce blog, il vous propose de partager des trucs et astuces pour communiquer efficacement via le Blog.