Blogueurs professionnels, attention à vos obligations légales

Les outils pour les blogueurs professionnelsHier soir, j’ai accompagné une nouvelle blogueuse dans le paramétrage de l’interface visible de son blog. Nous avons travaillé pendant deux (2) bonnes heures et malgré tout, « ma » blogueuse débutante ne semblait pas totalement satisfaite de l’apparence de son blog. Plus on y travaillait, plus je sentais que je ne saisissais pas tous les contours de ses attentes et plus elle s’agitait. Quand je lui ai demandée ce qu’elle attendait comme résultat pour son blog, sa réponse m’a fait sourire et m’a inspiré ce billet. J’ai donc décidé de dédier cet article à tous les blogueurs… débutants.

Cet article de blog est dédié à Mylène… et à tous les blogueurs…débutants.

Que voulait-elle ?

En fait, Mylène ne savait pas comment nommer le menu de navigation de son blog. Son thème dispose de deux menus de navigation et elle souhaitait que le menu principal soit composé de plusieurs pages et de liens, le rallongeant artificiellement pour donner le faux sentiment aux visiteurs que son blog traite d’un large éventail de compétences, alors même qu’elle n’avait pas publié le premier billet. Une vraie  boucantière* du Web, Mylène !

Cette pratique ne s’observe pas uniquement chez les blogueurs débutants. Des blogueurs professionnels « expérimentés » se le permettent également. Est-ce vraiment nécessaire d’avoir un menu à rallonge ?

Le menu de navigation d’un blog

Avoir un menu composé de plusieurs pages (plus de trois (3) pages) ne fait pas plus autorité qu’un menu à deux (2) pages.

Pour un site de commerce par exemple, il est plus approprié de dédier au moins une page à chaque gamme d’articles que l’on propose à la vente. Et, grâce à l’optimisation par mot-clé, les différentes pages devraient être bien référencées dans les résultats organiques des moteurs de recherche.

Par ailleurs, si le site propose une large palette d’articles, il serait bon d’utiliser un menu déroulant pour les catégoriser et ainsi simplifier la navigation du visiteur.

S’il s’agit d’un blog qui propose des services, un menu horizontal ou vertical composé des pages de chaque prestation est recommandé.

Dans ces deux cas, le menu de navigation du blog, selon le volume de l’activité, devrait commencer tout-petit pour s’étoffer avec l’activité.

Ces quelques outils pour les blogueurs professionnels

A l’opposé, que l’on débute avec un blog ou que l’on traite d’une thématique spécifique relative à la connaissance, il n’est pas nécessaire d’avoir un menu à rallonge, cela n’ajoute rien au potentiel du blog. Son contenu devrait faire autorité.

Ceci dit, il est impératif de disposer d’un menu de navigation bien visible de l’internaute pour lui permettre de parcourir aisément les pages du blog. L’une des pages indispensables à faire figurer dans le menu de navigation est la page « Accueil », pour permettre à l’internaute de ressortir des pages profondes du blog sans accroc. Cependant, la création d’une page « Accueil » n’est pas la seule recommandation faite au blogueur. D’autres caractéristiques sont associées à un blog professionnel fiable. Intéressons-nous aux obligations légales du blogueur.

Les obligations légales du blogueur

Le blogueur (l’éditeur du blog) est la personne (civilement, pénalement) responsable du contenu diffusé sur son blog. Sa responsabilité s’étend également aux contenus produits comme commentaires sur ledit blog. Il doit donc faire attention à ne diffamer personne, encore moins, à ne laisser prospérer de telles atteintes à l’honorabilité de la personne dans les commentaires de son blog.

Le système de modération des commentaires de blog est pour son éditeur un important levier pour faire le tri dans les contributions des internautes. Bien plus, il est vivement recommandé à ce dernier de fermer les commentaires du blog quand il l’abandonne et laisse les archives en ligne. Et ce n’est pas tout.

Le blogueur doit clairement indiquer sur son site son identité complète et ses contacts ou faire apparaître le nom de l’hébergeur de son blog à qui il aura fourni son identité authentique et son adresse au cas où il souhaite que son blog reste anonyme. De cette façon, on pourra le « tracer » en cas de difficulté.

Il faut aussi savoir que donner une fausse identité à son hébergeur est une infraction.

Vous observerez que les blogs « sérieux » disposent de pages ou de rubriques « A propos », « Qui suis-je ? », « Contact », etc, où l’éditeur du blog se présente. Ce n’est pas un phénomène de mode, c’est une obligation légale pour le blogueur de faire apparaître son identité ou les liens qui permettent de l’identifier aisément.

Bouclons ces quelques obligations du blogueur par l’interdiction formelle qui lui est faite de publier l’image d’une personne sans son consentement…

En conclusion, bloguer, c’est l’exercice d’un droit fondamental qui a trait à la liberté d’expression reconnue à tout être humain mais il ne s’exprime pas au détriment de la liberté des autres.

Pour compléter votre culture sur les obligations légales du blogueur, je vous ramène à cet intéressant billet de Me Eolas sur le sujet.

* Usurpatrice

Antoine BLAGNON est graphiste et professionnel de la communication. Éditeur de ce blog, il vous propose de partager des trucs et astuces pour communiquer efficacement via le Blog.