Comment positionner un blog professionnel dans les 1ers résultats Google

Google SEOPassée l’euphorie du blogueur débutant, lorsque l’on décide de devenir professionnel du blogging, on a impérativement besoin de se positionner dans les premiers résultats  de recherche Google. Ceci, parce que l’on estime avoir des connaissances, des informations à partager avec le plus grand nombre d’internautes. Aussi, parce que cela rapporte de la notoriété au blogueur. Cependant, y arriver efficacement oblige à une démarche recommandée par Google. Commençons par la détailler.

Déjà, il faut savoir que Google est le plus grand moteur de recherche au monde. Aux Etats-Unis, il représente 80% des utilisateurs d’un moteur de recherche. Google indexe des milliards de page sur le Web et s’est donné pour mission d’organiser l’information diffusée sur la Toile et de la restituer utilement et facilement aux internautes. Joli programme ! Pour y arriver, Google s’en donne les moyens.

Le plus intéressant pour nous, blogueurs africains, et plus particulièrement, blogueurs professionnels d’Abidjan, c’est que Google développe des services périphériques gratuits qui permettent aux blogueurs professionnels d’optimiser au maximum leurs présences sur le Web et d’accéder aux statistiques de performances de leurs sites Web. Forcément, ça aide ! Du coup, le blogueur abidjannais par exemple, ne navigue plus à vue.

Il est vrai que nous parlons dans ce billet de Google, mais toutes les techniques d’optimisation que nous évoquerons sont toutes aussi valables pour les autres moteurs de recherche.

Rappelons également que la cible du blogueur professionnel, ce sont principalement les internautes et non les moteurs de recherche. Google n’est ici que le canal pour les atteindre. Ce qui devrait obliger le blogueur à diffuser du contenu qui a de l’intérêt pour les internautes qui le suivent.

Voyons donc les bases de l’optimisation.

Produire du contenu original

Ecrire et publier régulièrement des articles ne devraient relever d’aucune technique particulière de blogging. Pour le blogueur professionnel, c’est l’essence même du blogging. Mais, l’évidence n’existant pas pour les internautes, Google le rappelle à tous les blogueurs : il faut publier régulièrement des billets originaux et pertinents.

De nombreux sujets pourraient faire l’objet de thèmes d’articles de blog. Seulement, il faut choisir de ne traiter qu’une seule thématique sur un blog donné. Celle que l’on maîtrise ou celle qui nous passionne. Il ne faut  surtout pas traiter plusieurs thématiques sur un même blog.

Déterminer des mots-clés

Les robots de Google explorent toutes les ressources diffusées sur le Web et choisissent d’en indexer celles qui leur paraissent avoir du sens. Cette classification se fait dans un grand index Web répertorié par mots-clés.

Lorsque l’internaute tape une requête, les robots de Google, ne comprenant pas toutes les subtilités de nos langues, analysent les mots-clés de la requête, fouillent dans leur index, à la catégorie correspondant aux mots-clés tapés et ils restituent par ordre de pertinence les résultats qu’ils jugent les plus importants sur cette requête-là. Voici comment Google essaie de satisfaire les besoins des usagers de son moteur.

Pour rester pertinent donc, et ne pas se faire abuser par certains référenceurs, Google développe régulièrement des algorithmes qui permettent une meilleure analyse des ressources du Web par ses  robots d’indexation. C’est clairement le développement du Web sémantique qui est en jeu.

Mais, rien n’est encore gagné. L’on continue d’avoir dans les résultats organiques des moteurs de recherche des réponses peu satisfaisantes à nos attentes. Pour régler cela, Google invite les blogueurs et les internautes qui mettent des ressources en ligne, à les écrire autour de mots-clés pertinents pour faciliter leur indexation. Google recommande également aux blogueurs professionnels de se servir, dans leurs billets, de mots-clés fréquemment utilisés par les internautes.

Ainsi, lorsque vous décidez d’ouvrir un blog professionnel, il est bon de déterminer, dès le départ, une ligne éditoriale et les mots-clés qui correspondent à la thématique que vous traiterez. C’est seulement autour de ces mots-clés que doivent se focaliser 90% de vos ressources. Vos pages, vos articles, vos images, vos vidéos doivent comporter vos mots-clés. De cette façon, Google vous comprendra plus facilement. Et décidera d’indexer les pages de votre blog ou de les ignorer.

Par exemple, sur notre Blog Devenir Professionnel du Blogging, je ne parle que de blogging, et non de relation publique, encore moins de danse de zozo… Ce blog est donc indexé par Google dans une catégorie clairement énoncée. C’est pourquoi, plusieurs pages de ce blog apparaissent dans les résultats de recherche Google.

Ainsi, sur les requêtes professionnel du bloggingblogueur professionnel abidjan, etc, Google reconnait nos articles, juge nos publications pertinentes et nous positionne en tête des résultats de recherche. Précisons-le, ces positions sont tout ce qu’il y a de plus aléatoires parce que soumises à une forte concurrence.

Google aime la géolocalisation

Le blogueur qui publie régulièrement sur le Web doit indiquer sa localisation géographique principale à Google, de sorte que le moteur de recherche puisse indexer ses billets et rendre des résultats pertinents proches des internautes, tenant compte justement de la zone géographique d’où part la requête.

 

blogueur-professionnel-abidjan

Résultats de recherche Google sur la requête « blogueur professionnel abidjan »

 

Indiquer à Google sa localisation géographique l’aide aussi dans ses statistiques.

Ecrire des articles de blog courts

Il est reconnu que lire sur l’écran d’un ordinateur est plus exigeant que lire sur papier. Il est vrai que des articles longs peuvent être nécessaires pour traiter en profondeur d’une thématique particulière, mais, dans le cadre du blogging, les internautes privilégient la lecture de billets courts. Un article de blog « digeste » devrait se composer de 300 mots au moins et 2000 mots au plus. Les tailles au-dessus prennent le format de billet scientifique, de rapport, etc. Par contre, les billets en dessous de 300 mots sont proches de l’accroche, de la publicité…

Si votre billet est trop long, il faut le subdiviser en plusieurs billets courts pour les publier dans une même catégorie.

Utiliser des redirections 301

L’une des grosses erreurs du blogueur et la source des pertes de performances d’un blog professionnel sur le Web sont dues au « duplicate content (contenu doublon) ».

Bien souvent, alors que les internautes tapent les adresses Web avec ou sans le www (ex. : blog.web-et-editions.com ou www.blog.web-et-editions.com) pour aboutir à un même blog, Google considère que ces deux adresses sont différentes. Alors, il sanctionne arbitrairement certaines pages pour piratage de contenu.

De même, il arrive que l’on « déménage » son blog. On change de serveur mais on garde le même nom de domaine, tout comme il arrive qu’on déplace une page, un article sans le signaler à Google; dans ce cas aussi, les spiders de Google sont « perdus »; alors ils vous déclassent.

Pour éviter donc que les pages, les articles de votre blog professionnel ne soient ignorés ou injustement sanctionnés, pour éviter de perdre vos lecteurs et votre « popularité sur le Web », nous recommandons d’utiliser une redirection 301.

La redirection 301 permet d’indiquer clairement aux robots de Google que web-et-editions.com et www.web-et-editions.com constitue une adresse unique, donc mène au même site Web. Ainsi, que l’internaute tape l’adresse avec ou sans le www, il doit être dirigé sur ledit site.

La redirection 301 est très appréciée par Google parce que ses robots perdent moins de temps dans l’exploration des ressources.

La redirection est très utile pour résoudre le problème des liens cassés.

La redirection est également très appréciée des blogueurs professionnels et des techniciens du SEO.

Plusieurs redirections existent. Si vous avez choisi un bon hébergeur, il va vous proposer gratuitement ce service dans votre pack hébergement.

Si vous utilisez WordPress.org comme système pour votre site Web ou votre blog, vous trouverez des plugins pour vous faciliter la mise en oeuvre de la redirection 301.

Si par contre, vous souhaitez faire la redirection directement à partir du fichier .htaccess, je vais vous montrer ici comment rediriger vers un site Web :

Utilisez FileZilla ou un autre client FTP et connectez-vous au serveur où est logé votre blog. Trouvez le fichier .htaccess. A l’aide de votre éditeur de texte, entrez la commande RedirectPermanent / http://www.domaine.com/ dans le fichier et envoyez-le au serveur. C’est tout. Vous pouvez utiliser ce programme pour vérifier que les deux domaines ont été associés.

Dans les Outils pour les webmasters, indiquez à Google votre domaine favori et confirmer-le. Et c’est bon.

Il ne vous reste plus qu’à envoyer des sitemap à Google pour l’informer chaque fois que vous publiez un nouveau billet.

Vous serez indexé et vous apparaîtrez dans les meilleurs résultats Google sur les requêtes en rapport avec les mots-clés de votre blog. Pour y rester, il faut continuer de travailler et publier régulièrement. Ce n’est nullement un acquis.

Pour compléter et enrichir ce billet, nous partageons avec vous le guide de Google sur l’optimisation.

Antoine BLAGNON est graphiste et professionnel de la communication. Éditeur de ce blog, il vous propose de partager des trucs et astuces pour communiquer efficacement via le Blog.