L’impérieuse nécessité de la prospection par le blogging

se faire de nouveaux clients par la prospectionC’est connu, un portefeuille clients qui ne se renouvelle pas est voué à s’appauvrir. Et nul autre moyen d’y remédier que de prospecter pour dénicher de nouveaux clients. Tous ceux qui ont fait l’expérience d’initier ou de gérer une entreprise ont fait l’absolu constat que la prospection est un axe stratégique de leurs actions professionnelles quotidiennes. Mais que de peines, bien souvent, à s’y mettre. Tous les tempéraments ne se valent pas et certains sont bien doués à cette tâche que d’autres. Les entreprises qui ont une surface financière qui le permet confient le marketing, donc la prospection, à un salarié ou à un service qui incarne bien le profil. Les plus grandes boîtes affectent des budgets énormes à la communication sur leurs produits ou sur leurs enseignes (ex : Coca-Cola). Celles, petites, qui ne peuvent se permettre de gros investissements en communication s’organisent pour regrouper cette tâche et bien d’autres encore entre les mains du promoteur de l’enseigne. Et des fois, tout y passe, c’est l’embrouillamini artistique… Le promoteur peut passer de la stratégie bien élaborée à l’improvisation la plus inouïe… Et ne me demandez pas de vous conter mon expérience personnelle, ce n’est surement pas la tâche que j’adore menée… Soit ! Mais il faut bien y passer. Alors nous y sommes…

A cette tâche donc, la prospection, le blogging est un excellent moyen de promotion de son activité, de son expertise, de sa vocation. Et là, la triche ne peut durablement prévaloir. Contrairement à la publicité traditionnelle ou aux annonces qui synthétisent nombre d’idées en très peu de mots, le blogueur se doit de construire, structurer et développer son message.

Ceci l’oblige à rassembler diverses compétences. S’il ne les a pas, il peut très bien se former à ces capacités :

  • Avoir une bonne maîtrise de la langue dans laquelle il publie (orthographe et grammaire)
  • Développer une culture littéraire moyenne ou excellente (vocabulaire étoffé)
  • Maîtriser le sujet de son activité (c’est le minimum)
  • Cultiver l’art de la dialectique et de la persuasion argumentaire
  • Avoir quelques rudiments essentiels à la programmation Web (obligé de connaître un peu html et css)

Avec ces outils, le blogueur peut lancer sa prospection en bloguant sur les thèmes de référence qui définissent au mieux son activité, son expertise. Le faisant, il s’ouvre sur de nouveaux prospects et se constitue indéniablement un excellent portefeuille clients.

Le blogging a ainsi permis à bien de professions de mettre en lumière leurs activités. Autrefois encadrées par des restrictions du point de vue de leur communication, des professions comme les avocats, les notaires, les industriels du médicament, peuvent aujourd’hui, sous l’argument de présenter les caractéristiques d’un produit ou d’exprimer une expertise, communiquer ouvertement et abondamment pour davantage se faire connaître et se construire une notoriété sur le Web.

On peut donc le voir, le blogging a pulvérisé de nombreuses restrictions et permet une prospection accessible à tous. Les lettres d’information ou newsletters permettent ainsi de capter de nouveaux clients pour faire prospérer l’enseigne.

Bloguer pour prospecter, c’est moderne et ça permet à l’enseigne une plus longue vie…

Antoine BLAGNON est graphiste et professionnel de la communication. Éditeur de ce blog, il vous propose de partager des trucs et astuces pour communiquer efficacement via le Blog.